Démarche environnementale

Print

Vers un parc bus à énergie propre…

 

En cinq ans, d’ici 2025, 55% du parc bus renouvelé soit plus de 300 bus

Tisséo Collectivités investit d’une manière inédite pour le renouvellement du parc bus, dû à la fin de vie du matériel mais aussi au développement et à la restructuration du réseau : 100 à 120 millions d’€ d’ici 2025, soit environ 50 nouveaux véhicules par an.

Aujourd’hui, le parc est constitué de 563 bus :

  • 284 bus GNV
  • 238 bus diesel
  • 25 bus hybdrides
  • 16 bus électriques

Avec cet investissement majeur, Tisséo Collectivités devrait réformer ses derniers bus diesel d’ici 2025 et disposer d’un parc bus à 100% propre.

 

 

Le choix du gaz pour les bus depuis 2003

Depuis 2003, Tisséo Collectivités a choisi la motorisation au GNV (Gaz Naturel pour Véhicule), soucieux de la santé des habitants et pour contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air. Le GNV, c’est 50% de polluants atmosphériques en moins (par rapport à un véhicule diesel).

L’utilisation de cette énergie fiable et éprouvée présente plusieurs avantages environnementaux :

  • réduction des gaz à effet de serre,
  • quasi suppression des particules fines,
  • diminution des polluants chimiques nocifs (oxyde d’azote, monoxyde de carbone, ozone),
  • pas d’odeur ni de fumée,
  • baisse du bruit des moteurs.

 

 

Un dépôt, équipé en GNV, à Colomiers en juin 2021

Un troisième dépôt, après ceux d’Atlanta et de Langlade, va être équipé d’une centrale GNV.

Le programme de l’opération dont le budget est estimé à 5 M€, comprend deux phases :

  • Phase 1 : équipement de 17 places de bus articulés pour permettre dès juin 2021, d’accueillir les bus du futur Linéo 10. En savoir plus sur le projet Linéo.
  • Phase 2 : équipement d’environ 80 places de bus articulés avec un objectif de mise en service pour septembre 2022,

 

 

6 bus électriques pour desservir l’aéroport

 

Navette_Aeroport

Crédits photos © Fotomas

 

Depuis décembre 2019, six véhicules électriques standards, dotés d’une « cupro-livrée » relient la gare Matabiau à l’aéroport Toulouse Blagnac, avec une fréquence d’un bus toutes les 20 min en heure de pointe.

Les bus électriques ont été financés à hauteur de 840 000 € par le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie via le programme MoéBUS. Porté par la société Vertigo et soutenu par le Ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Ademe, le programme MoéBUS est un dispositif incitatif visant à soutenir les territoires dans la conversion de leur flotte d’autobus vers des véhicules à faibles émissions.

  • 6 bus standards GX 337-E d’HEULIEZ
  • 12 mètres : longueur d’un bus
  • 90 passagers transportés (debout et assis)
  • 200 km par jour : autonomie d’un bus
  • 3,5 M€ : budget pour l’achat des 6 bus et de leurs batteries

 

 

 

Des conducteurs de bus formés à l’éco-conduite

Une cinquantaine de conducteurs de bus ont été formés à l’éco-conduite en 2019.

En six mois (de janvier à juillet 2019), l’éco-conduite a permis une économie de 27 000 litres de carburant, soit une baisse de 5% de la consommation.

 

 

Bus à hydrogène > Un Appel à Manifestation d’Intérêt bientôt lancé par Toulouse Métropole

L’hydrogène n’est pas une énergie en tant que telle mais constitue une solution de stockage de l’énergie qui offre de nouvelles opportunités pour le développement de l’électromobilité.

L’hydrogène permet ainsi des impacts positifs sur la qualité de l’air et de l’environnement. Pour des véhicules à hydrogène, il n’y a ni émission de particules fines (ce qui est intéressant dans la perspective de la mise en œuvre d’une Zone à Faibles Emissions), ni aucune émission de gaz à effet de serre, liées à la consommation d’énergie.

L’hydrogène dit « vert » est majoritairement issu d’énergie renouvelable ou de récupération et constitue un levier complémentaire permettant de réduire l’émission de polluants.

Pour développer la filière hydrogène, Tisséo Collectivités et Toulouse Métropole s’associent pour lancer une Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) visant à favoriser la création d’une station de production et de distribution d’hydrogène « vert ». Pour sa part, Tisséo Collectivités s’engage à acquérir d’ici 2022-2023, 6 à 8 bus à hydrogène, qui pourraient être affectés au dépôt de Langlade pour être utilisés sur une ligne régulière restant à déterminer.