P+R Basso Cambo

Sur ce site, un pôle d’échanges multimodal majeur pour le territoire a été réalisé. Il sera livré définitivement au printemps 2023. Avec ce nouveau P+R « pôle de services » Tisséo Collectivités continue d’améliorer la performance et l’attractivité du réseau en offrant un rabattement en amont et alternatif.

Le parking-relais a été agrandi grâce à la construction :

  • D’un parking aérien de 5 étages, qui offre 60% de stationnement en plus pour nos voyageurs (480 places),
  • De 2 parkings en surface : 230 places côté nord avec une aire de dépose-minute et 70 places côté sud avec l’installation de bornes de recharge électrique,
  • D’un nouveau parc à vélos de 100 places (avec 4 emplacements pour les vélos cargos),
  • D’une aire d’embarquement covoiturage, comme à Ramonville et Borderouge.

En rez-de-chaussée, le complexe accueille une zone de régulation sécurisée pour 9 bus GNV, une première !

Le pôle d’échanges accueille aujourd’hui 14 lignes de bus régulières dont le L4, et est connecté au métro ligne A.

 

 

> 780 places de stationnement sur l’ensemble du site dont 480 en silo et 300 en surface
> 8 emplacements de stationnement pour les bus en rez-de-chaussée
> 1 parc à vélos de 100 places
> 16 places réservées aux personnes à mobilité réduite au plus près du métro (sur l’ensemble du site)
> 1 aire d’embarquement covoiturage  de 15 places (gratuit pour des arrêts inférieurs à 30 minutes)
> 1 espace commercial et de services
> 1 local pour les services d’exploitation de l’ensemble des Tisséo

 

 

Le parti pris architectural du bâtiment

Le projet architectural s’est inspiré de l’histoire du quartier qui comptait de nombreux champs de blés. Du temps où Basso Cambo n’était encore composé que de terres agricoles, “champs bas” désignaient les parcelles cultivées qui s’y trouvaient. Le quartier a conservé son nom dérivé des termes occitans “basso”, bas, et “camba”, signifiant tige et par extension, champ.

L’architecte a imaginé une façade cinétique architecturée t constituée de “drapeaux” représentant la métaphore du champ de blé, présent sur le pictogramme de la station de métro Basso Cambo. La perception de la façade évolue en fonction du mouvement de l’usager, rappelant l’ondulation des champs de blé. La façade est réalisée en feuilles d’aluminium thermo-laquées fixées sur des montants verticaux et réglées afin de suggérer des lignes biaises créant un mouvement tournant dynamique.

Coût de l’opération :

  • 12,92 M€ HT : budget de l’ouvrage mixte P+R (Tisséo ayant contribué à hauteur de 0,58M€ sur les aménagements de surface (P+R Sud, cheminements piétons cycles dans le pôle d’échange)
  • 1,87 M€HT : Subvention de l’état AFIT France obtenu pour la réalisation de ce projet suite à l’appel à projets transports collectifs en site propre et pôles d’Échanges multimodaux de décembre 2020

Télécharger