Présentation des 21 stations

Aux portes de la Métropole, à deux pas du centre-ville de Colomiers

Cette station souterraine localisée à proximité de la gare SNCF de Colomiers et desservie par l'échangeur n°4 "Colomiers Centre-ville" depuis la RN124, constitue le terminus ouest de la ligne. Elle est intégrée au futur pôle d'échanges multimodal, constitué d'un parking relais en silo, d'une gare bus, de stationnements vélos dont 100 à accès réglementé dans un local sécurisé, et d'une aire de dépose/reprise covoiturage de 20 places.

Proche de Toulouse et Colomiers, au coeur d'un secteur en plein essor

Située à l'interface entre Toulouse et Colomiers, en bordure de la RN124, cette station permettra de desservir les secteurs d'activité au Nord de la station et les secteurs résidentiels existants et à venir. Un bus en site propre et des pistes cyclables seront aménagés le long de la route de Bayonne ainsi qu'une traversée piétonne sécurisée en surface et en souterrain.

Au croisement des patrimoines historique et aéronautique

Le site de la station souterraine se situe en quasi-totalité sur le foncier d’Airbus. Cette station permettra de mettre en place une liaison douce avec Saint-Martin du Touch. Ce secteur est situé en bordure de la voie rapide RN 124, à proximité immédiate de l’échangeur n°2 de « la Crabe ». Les traversées piétons/vélos seront aménagées de façon à donner plus de confort et de sécurité aux cheminements en lien avec la station, notamment avec le quartier Saint-Martin du Touch.

À Blagnac, une liaison directe entre l’aéroport et Toulouse

En plus de desservir les quartiers d'habitat environnant du sud de Blagnac et de Toulouse, cette station « hyper connectée » offrira une liaison directe avec la ligne de Tramway T1 (avec la création d’un arrêt tramway à proximité) et la Ligne Aéroport Express.

Les circulations piétonnes et cyclables feront l'objet d'aménagement autour de cette station. Des ascenseurs assureront le transfert des usagers depuis le quai du métro jusqu’au quai de la Ligne Aéroport Express et de la station du tramway T1. Cette correspondance sera plus courte que celle existante entre la ligne A et la ligne B de la station Jean-Jaurès.

Au coeur de la cité des rugbys, entre Garonne et canal du Midi latéral

Cette station desservira un secteur constitué de logements au sud et de grands équipements tels que le stade Ernest Wallon ou des ensembles sportifs. Elle intégrera une gare bus, un parking relais de 100 places, une aire de covoiturage d'environ 20 places, une vélostation de 50 places et 30 places pour vélos. Les itinéraires cyclables seront prolongés et confortés pour un meilleur accès à la station. La future station sera située sur une partie de la parcelle appartenant actuellement au CSE d’AIRBUS (les installations sportives du TOAC).

Au coeur d’un quartier en pleine mutation proche du canal latéral à la Garonne

Un espace public généreux sera aménagé autour de la station en lien avec le Boulevard de Suisse. Un meilleur partage en faveur des modes actifs et des transports de bus sera proposé. Les connexions piétonnes et cycles permettant d’accéder à la station seront aménagées.

Au carrefour d'activités économique et résidentielle

Située dans un secteur en plein renouveau, à l'interface de l'économie et du résidentiel, cette station permettra notamment de desservir le lycée professionnel Roland Garros et d’accompagner la reconversion du site (logements et groupe scolaire).

Les espaces publics aux abords de la station feront l'objet d'études et une traversée est-ouest sera travaillée depuis l'Avenue des Etats-Unis jusqu'à la rue Cervantès.

Une centralité offrant des commerces, services et déplacements facilités

Cette station constituera la « porte d’entrée » nord de la 3ème ligne de métro, à proximité de la halte ferroviaire, qui sera créée dans le cadre des AFNT (Aménagements Ferroviaires du Nord de Toulouse) pour une meilleure correspondance avec le métro. Cette station intégrera un parking relais de 500 places, une gare de bus, une vélostation de 100 places + 50 places de vélos sur le parvis et une aire de dépose/reprise.

Des accès facilités aux équipements publics actuels et à venir

Un parvis accompagnera la création de la station et offrira aux piétons des cheminements confortables vers les traversées sécurisées ainsi que vers l’entrée du lycée. Le projet proposera également d'aménager une continuité cyclable sur la rue de Négreneys. La station intégrera une gare de bus et des stationnements vélo (50 places en accès réglementé et 30 places sur parvis).

Les espaces publics aux abords de la station feront l'objet d'études.

Au coeur d’un nouveau quartier mêlant habitat, équipements publics et nature en ville

La station, située en bordure de l’avenue Collignon, s’organisera autour d’une place, qui accueillera services et commerces de proximité, et qui offrira un accès au parc urbain créé au coeur du projet urbain du secteur. Vers cette place convergeront des continuités piétons et cycles renforcées, favorisant les liaisons avec les quartiers constitués ainsi que vers le canal du Midi.

C’est l’une des trois stations (Raynal, Bonnefoy et Matabiau) qui desservira le futur projet urbain « Grand Matabiau Quai d’Oc ».

Un faubourg authentique en développement

L’aménagement de la place Boriès est repensé afin de proposer une meilleure distribution des espaces en faveur des modes actifs (piétons, cycles...) et pérenniser des usages actuels (marché …).

Au coeur d’un pôle d’échanges multimodal historique en mutation


Cette station dessert un pôle d'échanges multimodal majeur, point de correspondance avec le réseau ferroviaire, la ligne A du métro, les différentes lignes de bus et la gare routière.
Le pôle d'échanges se développera sur 3 niveaux :

  • Un niveau parvis offrant des espaces publics favorisant l'accès aux piétons, aux cycles, aux bus et aux taxis,
  • Un niveau mezzanine,
  • Un niveau souterrain.

La station Marengo Matabiau sera profonde en raison de la ligne A du métro existant, du passage sous les voies ferrées, sous le Canal et sous les fondations des bâtiments existants dans le secteur.

A la jonction avec la ligne B dans un quartier entre Canal du Midi et centre-ville

Cette station souterraine sera implantée sous le Monument à la Mémoire des Anciens Combattants. Elle constituera une des stations de correspondance importante du réseau toulousain et un point d’accès privilégié au centre-ville à l’image des stations Jean-Jaurès et Matabiau. La connexion avec la ligne B sera possible dans la salle des billets actuelle.

Au coeur d’un quartier résidentiel dans le prolongement du centre-ville

Le projet d’aménagement proposera de requalifier les abords de la station afin d'aménager un parvis doté d'un caractère paysager. A travers cette opération, un meilleur partage de l'espace public en faveur des modes piétons, cycles sera proposé. Les cheminements et traversées piétonnes permettant d’accéder à l’émergence de la station seront aménagés afin de les rendre plus confortables.

Proche de la Cité de l'Espace, au centre d'un quartier résidentiel

Au coeur d'un secteur résidentiel, la station accueillera une aire de stationnement vélos (20 places à accès réglementé et 30 places sur parvis), d’une dépose/reprise. Les aménagements connexes permettront de préserver les accès aux commerces, les cheminements piétons/cycles et de conforter les traversées pour accéder à la station.

Un faubourg historique redynamisé

Le projet propose de requalifier la place de l’Ormeau afin de réserver plus de place aux piétons, vélos et d’offrir une meilleure visibilité des commerces, équipements, services et d’améliorer la sécurité et le confort des accès au métro. Une attention particulière sera portée à l’offre de stationnement de proximité au niveau de la place afin de garantir un bon fonctionnement des commerces tout en préservant les activités existantes (marché de plein vent, futures animations ...).

Au coeur d’un quartier économique et culturel en pleine mutation

Disposant d’une aire de dépose/reprise, de stationnements vélo (50 places à accès réglementé et 30 places sur parvis) et de quais de bus, la future station aérienne constituera un pôle d’échanges multimodal. Elle sera en liaison avec la halte ferroviaire qui sera reconfigurée et l’opération Toulouse Aerospace comprenant des aménagements d’espaces publics et paysagers généreux.

Au sein d'un secteur d'activité attractif en plein essor

Le parvis de la station s’insèrera dans le prolongement d’une esplanade piétonne qui mène au coeur du parc du campus d’innovation, autour duquel se trouvent le bâtiment B612, l’Espace Clément Ader, la Maison de la Formation Jacqueline Auriol, la résidence Kley. La continuité piéton-vélos entre la station et la zone d’activités du Palays et le quartier Malepère sera aménagée.

Une zone d’activités scientifique, technologique et commerciale

Cette station aérienne permettra de desservir un secteur d’activités, de commerces et d’enseignements dense, avec le centre commercial Carrefour-Labège et les zones commerciales périphériques, le campus de l’INP de Toulouse et le projet Enova (densification et mixité des programmes avec l’extension du centre commercial et l’arrivée de nouveaux locaux tertiaires).

Un quartier en devenir pour les entreprises et les étudiants

La station aérienne Enova permettra de desservir un secteur d’activités dense, le projet Enova, ainsi que le centre des congrès Diagora Sud. Dans le cadre de l’aménagement du nouveau quartier Enova, à proximité immédiate de la station, seront associés une dépose minute et un stationnement favorisant les modes alternatifs (auto-partage, covoiturage, local vélos, ...). Un parcours piéton permet de rejoindre les axes supports de transports en commun de l’Occitane et de Jean Rostand.

Des espaces commerciaux et culturels en plein coeur de ville

Cette station constitue le terminus sud-est de la 3ème ligne de métro. Elle sera située au sud-ouest des voies ferroviaires, dans le projet Enova. Le pôle d’échanges accueillant les autres modes sera situé au nord-est des voies ferroviaires (côté RD16).

La station sera implantée au sud du projet Enova, au plus près de la voie ferrée afin d’optimiser la connexion avec la future gare TER et présentera :

  • Un parking relais de 1000 places,
  • Une gare bus,
  • Un espace de dépose / reprise pour le covoiturage,
  • Un local réservé pour accueillir une vélostation de 100 places à accès réglementé et 50 places de stationnement pour vélos sur parvis
  • Une passerelle pour piétons et cyclistes permettant de franchir les voies ferrées et de relier les différentes composantes du pôle d’échanges.

En 2027, la ligne B sera prolongée de deux stations supplémentaires :

  • Parc Technologique du Canal pour desservir le parc d'activités tertiaire du même nom et sa future extension. Le Bikini se retrouvera grâce à cette station à 450 m à pied du métro.
  • Institut National Polytechnique de Toulouse (INPT) pour desservir la zone commerciale de Labège et future station de la 3ème ligne (à l'horizon 2028)